MENU RAPIDE

Le making of de l'enregistrement   .   L'Opéra   .   Extraits synchronisés   .   Le livret complet   .   Galerie Photo

CREATION MONDIALE AU CASTLE OPERA DE SZCZECIN 5-9 OCTOBRE 2018

Mise en scèneDaniel Mesguich
Direction MusicaleLaurent Petitgirard - Jerzy Woloziuk
Hubert Claessens, Guru
Sonia Petrovna, Marie,


"GURU"
Opéra en trois actes de Laurent Petitgirard
Livret de Xavier Maurel d'après une idée originale du compositeur

Editions OSF Productions

Cet opéra est dédié à toutes les victimes des dérives sectaires,
ainsi qu'à celles et ceux qui ont le courage de les combattre.

 


Enregistré pour le label Naxos en octobre 2010 à Budapest, direction Laurent Petitgirard
Sortie commerciale en août 2011 (Label Naxos)










L'Opéra

Personnages

Guru Baryton
Marie Comédienne
Victor, l’assistant de Guru Ténor
Iris, la femme de Guru Soprano lyrique
Carelli (« le scientifique ») Basse
Marthe (la Mère de Guru) Alto

Les six nouveaux adeptes (Ensemble vocal)

Nouvelle adepte 1 Soprano (la disciple à l’orange)
Nouvelle adepte 2 Mezzo
Nouvelle adepte 3 Alto
Nouvel adepte 4 Ténor
Nouvel adepte 5 Baryton
Nouvel adepte 6 Basse
Choeur mixte Les adeptes

Durée : 2 heures

Orchestration

3 flûtes (2ème et 3ème jouent le piccolo, 3ème la flûte en sol)
2 hautbois
1 cor anglais
3 clarinettes si bémol (la 3ème joue essentiellement la clarinette basse)
3 bassons (le 3ème joue le contrebasson)
4 cors
3 trompettes
3 trombones (le 3ème joue le trombone basse)
1 tuba
1 harpe
1 célesta
1 timbalier
3 percussionnistes
Cordes 14-12-10-8-6 (minimum 12-10-8-6-5 dont 3 contrebasses à 5 cordes)



Distribution de l'enregistrement à Budapest (8-25 octobre 2010)

Guru Hubert Claessens
Marie Sonia Petrovna
Victor Philippe Do
Iris Karen Wzierba
Carelli Philippe Kahn
Marthe Marie-Noel Vidal
Nouvel adepte 1 Andrea Csereklyei
Nouvel adepte 2 Sára Dezsö
Nouvel adepte 3 Gabriella Galbács
Nouvel adepte 4 Lajos Fodré
Nouvel adepte 5 György Philipp
Nouvel adepte 6 Kornél Mikecz
Choeur mixte Budapest Studio Choir
Orchestre Hungarian Symphony Orchestra Budapest
Chef de Chœur Kalman Strausz
Chef de Chant Mari Laurila-Lili
Directeur Musical Laurent Petitgirard

Cet enregistrement a bénéficié du soutien de :

INVESTIMO


Distribution au Castle Opéra de Szczecin 05-09 octobre 2018

Guru Hubert Claessens / Marcin Habela
Marie Sonia Petrovna
Victor Philippe Do / Juan Noval Moro
Iris  
Carelli  
Marthe  
Nouvel adepte 1  
Nouvel adepte 2  
Nouvel adepte 3  
Nouvel adepte 4  
Nouvel adepte 5  
Nouvel adepte 6  
Choeur mixte Chœur de l'Opéra de Szczecin
Orchestre Orchestre de l'Opéra de Szczecin
Chef de Chœur  
Chef de Chant Mari Laurila-Lili
   
Directeur Musical Laurent Petitgirard / Jerzy Woloziuk
Mise en scène Daniel Mesguich
Aassistante mise en scène Sterenn Guirriec
Décors Jérôme Bourdin
Costumes Dominique Louis
Lumières Patrick Mééeus
   

Avec le soutien de la société Investimo et du Fond de Création Lyrique (FCL)

 

Note du compositeur

Opéra en 3 actes, pour orchestre symphonique, chœur mixte, ensemble vocal de six chanteurs, cinq chanteurs solistes et une comédienne (durée 2 heures).

GURU est un personnage charismatique, extrêmement intelligent, séducteur, manipulateur, au mysticisme dévoyé et à la sexualité exacerbée, avec une relation à l'argent et au pouvoir très trouble. Il règne sur une secte, à tendance "apocalyptique", composée d'une cinquantaine d'adeptes retirés sur une île.

L'opéra décrit, le basculement vers la folie et la mort de ce personnage, qui oublie qu'il est l'inventeur de tout ce rituel et qui commence à se croire réellement "l'Elu". Il perdra alors tout sens de la réalité, jusqu'à entraîner ses fidèles, ou ses proches, dans une spirale suicidaire, voir meurtrière.

Dans cet univers de folie, le langage est le chant. Une seule femme, Marie, qui vient d'intégrer la secte au milieu d'un petit groupe de nouveaux adeptes, s'opposera à GURU. Etant donné qu'elle est la seule à ne pas entrer dans cette folie, elle ne chante pas, mais parle. Il s'agit donc d'un rôle réservé à une comédienne, entièrement écrit rythmiquement, ce qui implique une parfaite connaissance du solfège.

Les autres personnages sont Iris, la compagne de GURU (mère de leur enfant qui va mourir faute de soin), Marthe, sa mère, Victor, son assistant et Carelli, l'inévitable caution scientifique. L'opéra se termine par un suicide collectif que Marie, qui sera la seule survivante, n'arrivera pas, malgré tous ses efforts, à empêcher.

Si la mégalomanie du personnage de GURU, l'isolement de la secte et le terrifiant suicide de masse évoque Jim Jones et les 918 morts de la tragédie de Jonestown, les théories sous jacentes développées font plus référence à celles du « voyage après la mort physique» que l'on retrouve dans de nombreuses sectes.

GURU se veut un opéra militant, avec le but assumé de dénoncer la manipulation mentale. Après en avoir défini les éléments essentiels du canevas, j'ai demandé à Xavier Maurel d'en écrire le livret. L'opéra, entamé en juin 2006, a été achevé en octobre 2009 et enregistré un an plus tard à Budapest.

Laurent Petitgirard

Avec Xavier Maurel




Synopsis

Les membres d’une secte vivent reclus sur une île, sous l’influence de Guru, leur maître à qui ils ont remis et leurs biens et le soin de guider leur vie. Autour de Guru, Marthe, sa mère, Iris, une adepte désormais délaissée de qui il a eu un enfant, ainsi que Victor et Carelli, respectivement « financier » et « scientifique » de l’organisation.
Sur ses disciples, Guru exerce une autorité totale. Ils respectent scrupuleusement les règles de vie qu’il a édictées et, affaiblis, fanatisés, ne se nourrissent que d’une préparation de Carelli, à base d’eau de mer, censée les mener à la « transparence », ultime étape de sainteté avant le « grand voyage » (la mort, bien sûr).
Quand l’ouvrage commence, de nouveaux adeptes viennent d’arriver sur l’île. Parmi eux, Marie, qui se tient à l’écart, observe et, surtout, refuse de chanter avec les autres (ce sera de bout en bout un rôle parlé, mais rythmiquement). Elle déclare ouvertement à Guru qu’elle est « venue pour le détruire ».
Guru, sûr de lui jusqu’au délire, veut voir en Marie une épreuve qui lui est envoyée, et c’est avec stupeur que Marthe et Victor s’aperçoivent qu’il s’est maintenant pris à croire à son propre pouvoir et à ce qui reste pour eux une simple fumisterie destinée à abuser les esprits faibles.

C’est dans ce contexte que l’enfant d’Iris, qui avait été déclaré sacré par Guru et qui, à ce titre, dépérissait, véritable icône vivante à peine nourrie, dans le sanctuaire de la secte, montre des signes de son agonie. Sous l’influence de Marie, les adeptes déstabilisés veulent s’opposer à la volonté de Guru et tenter de sauver l’enfant. Lorsqu’il meurt, Guru les retourne avec brio en empruntant aux thèses fantaisistes de Carelli la matière d’un galvanisant discours.
L’événement cependant précipite les choses. Guru déclare que le « grand voyage » ne doit plus attendre et le fixe pour le lendemain. Il ordonne à tous de préparer et de se préparer à ce qui ne sera rien d’autre qu’un vaste suicide collectif.

Iris, seule et désespérée par la mort de son enfant, se suicide la première, réussissant en quelque sorte par là à échapper à l’influence de Guru. Alors que, sous les ordres de Guru et de Carelli, tous se préparent à boire l’« eau préparée » qui doit les conduire vers la « vie véritable », Marthe, ramenée à la raison par la mort de l’enfant puis par celle d’Iris, tente de s’opposer, mais elle meurt des mains mêmes de son fils. Victor, qui tentait de fuir est ramené par des adeptes, et il meurt à son tour, lynché par la foule. Quant à Carelli, il est celui que Guru oblige à boire en premier. Il meurt dans d’atroces douleurs que Guru parvient à faire passer pour l’illumination promise.

Guru, dans un ultime défi, laisse Marie prendre la parole, pour tenter de détourner les adeptes de son projet. Mais toute l’éloquence qu’elle déploie ne parvient à produire sur leur fanatisme que l’effet inverse, et à les convaincre au contraire de boire au plus vite. Ce qu’ils font, en effet, et, pris par d’insoutenables douleurs, ils meurent les uns après les autres, avec de déchirantes plaintes, sous les insultes de Guru qui leur enjoint de se montrer à la hauteur de l’élection dont par cet acte ils sont les objets (il devra même en forcer lui-même certains à avaler le poison)…
Guru et Marie se font face maintenant parmi les derniers râles. Il veut la faire boire à son tour, mais elle le convainc qu’il doit boire avant elle, et qu’elle le suivra ensuite. Lorsqu’il est lui aussi terrassé par la douleur, Marie lui répond comme il a répondu lui-même aux adeptes. Il se jette à la mer, bientôt suivi par la dernière fiole de poison que Marie lance en hurlant son impuissance et son chagrin au milieu des cadavres…

CD


Naxos 8-660300-01, Sortie mondiale août 2011
Guru est disponible en téléchargement en qualité Studio Masters sur Qobuz

Critiques


Classica, Septembre 2011

Les extraits synchronisés

Couverture : Tableau de Christian C
"La conjuration des imbéciles"
Acte I scène 2
Voir la partition synchronisée
"Victor et Guru"
Acte I scène 4
Voir la partition synchronisée
"Monologue de Guru"
Acte I scène 6
Voir la partition synchronisée
"Les adeptes veulent voir l'enfant"
Acte II scène 2
Voir la partition synchronisée
"Guru et Marie"
Acte II scène 3
Voir la partition synchronisée
"Il est mort"
Acte II scène 4 (2ème partie)
Voir la partition synchronisée
Acte III scène 1
Voir la partition synchronisée
"Préparatifs et mort de Victor"
Acte III scène 4 (Extraits)
Voir la partition synchronisée
"Le supplique de Marie"
Acte III scène 6
Voir la partition synchronisée
"Le sacrifice"
Acte III scène 7
Voir la partition synchronisée

Le livret complet


Cliquez sur l'image pour télécharger le livret complet au format PDF


Galerie Photo

Cliquez sur une image pour lancer le diaporama