SI YEOU KI
西游记

La Pérégrination vers l’Ouest
The Journey to the West


Ballet pour grand orchestre
d’après le roman de Wu Cheng’en
(XVIème siècle)

À mon très cher frère Alain Kremski qui m’a offert ce livre lorsque j’avais seize ans

Sortie du CD sur le label Naxos en avril 2024
Création du ballet dans une chorégraphie de Wang Yabin à Pékin en 2024

Note du compositeur

En 1966, pour mes seize ans, mon frère aîné m’a offert le Si Yeou Ki. Ce livre m’a fasciné, je l’ai lu et relu dans l’idée de le mettre en musique. Ce n’est pourtant que cinquante-trois années plus tard que j’ai entamé ce périple, je devais probablement avoir accompli mon chemin de compositeur avant d’accompagner en musique le voyage initiatique du moine San Ts’ang.

Fou Kin Chen, disciple de Bouddha, a été puni pour être arrivé en retard à une méditation céleste. Réincarné il sera San Tsang, un simple bonze. Inspiré par la déesse Kouan Yin, il va partir de la Chine vers l’Inde pour chercher les Livres de la Vérité dans le pays de Bouddha. Ce voyage sera sa rédemption, comme celle des trois disciples qui vont l’accompagner.

Son premier compagnon pour effectuer ce voyage initiatique périlleux sera Hing Tchö, le Roi des singes qui deviendra le plus doué mais également le plus indiscipliné de ses disciples. Il est également appelé Souen Wou K’ong « Celui qui a pénétré le Vide ». Il pourrait parcourir d’un bond la distance de cent huit mille Li pour parvenir au Pays des Célestes Bambous mais il devra apprendre la patience. Il sait reconnaître les monstres. Dans la première partie du livre, non traitée dans ce ballet, il s’est rebellé contre les Dieux. Un cercle d’or, contrôlé par San Tsang, contraint à la soumission l’intelligence dont il est le symbole.

Il sera épaulé par deux autres disciples, Pa Kiai, le gourmand, le lubrique et Cha Seng, plus intraverti qui portera docilement les paquets. Au terme d’un périple parsemé d’épreuves à surmonter et de monstres à combattre avec le soutien de la déesse Kouan Yin, ils recevront d’abord des Livres Blancs, car la Vérité réside dans leur voyage. Ils rapporteront ces Livres pour en recevoir d’autres, de rang moins élevé, afin de ne pas décevoir ceux qui attendent une écriture. Le ballet, d’une durée de quatre-vingt-cinq minutes, est structuré en trois parties enchaînées, comprenant seize étapes d’un parcours qui en contient plus d’une centaine, chacune avec plusieurs niveaux de compréhension.

C’est avant tout la poésie de ce livre et l’élévation spirituelle au travers des épreuves que j’ai voulu exprimer par une musique destinée à la danse, en espérant que l’on pardonnera l’audace d’un compositeur français d’aborder un tel monument de la littérature chinoise.

Le livret détaillé

1ère Partie

Rêve et départ de San Ts’ang
La Déesse Kouan Yin indique à San Ts’ang qu’il devra délivrer le Roi des Singes Souen Wou K’ong, qui va l’accompagner dans son voyage à la recherche des Livres de la Vérité. Il devra lui passer un anneau d’or sur le front pour le contrôler.

La délivrance de Souen Wou K’ong
San Ts’ang arrive au Mont des Cinq Eléments ce qui déclenche la joie de Souen Wou K’ong, emprisonné dans la montagne. San Ts’ang accepte de le libérer, puis lui donne la précieuse tunique et le bonnet qui contient l’anneau d’or caché.

Les Six Brigands
Ils croisent la route de six brigands que Souen Wou K’ong va tuer, ce qui déclenche la colère de San Ts’ang. Furieux, San Ts’ang récite la formule de l’anneau enserrant la tête de Souen Wou Kong qui hurle de douleur. San Ts’ang relâche l’anneau contre la promesse d’obéissance de Souen Wou K’ong. Ils reprennent la route.

La conversion de Tchou Wou Neng (Pa Kiai)
Ils arrivent à la maison de Kaolo, qui est terrifié par son gendre Pa Kiai. Souen Wou K’ong combat Pa Kiai qui finira par se soumettre. San Ts’ang et ses deux disciples repartent.

La conversion de Cha Wou Tsing’s (Cha Seng)
Les trois voyageurs arrivent au bord du Fleuve des Sables Mouvants. Un monstre jaillit du fleuve et essaye d’emporter San Ts’ang. Pa Kiai le sauve et attaque le monstre qui, après un bref combat, replonge dans le Fleuve. Souen Wou K’ong reproche à Pa Kiai sa mauvaise tactique. Le monstre revient pour se battre avec Pa Kiai mais s’enfuit à la vue de Souen Wou K’ong. La Déesse Kouan Yin, appelée à la rescousse, ordonne au monstre de se soumettre et d’accompagner San Ts’ang dans son voyage. Les quatre voyageurs repartent.

La tentation de Tchou Pa Kiai
Les voyageurs arrivent au Pays de Tong Yin Tou et sont accueillis dans la maison de la Veuve Kia et de ses trois filles. Alors que San Ts’ang résiste à la tentation, Pa Kiai succombe à la séduction, se retrouve piégé et sera libéré plus tard par ses compagnons. Ils comprennent que c’était une épreuve imposée par Kouan Yin et reprennent leur voyage.

Destruction, résurrection de l’arbre Ginseng et combats
Sur le Mont de la Longévité les voyageurs atteignent l’Ermitage des Cinq Domaines. Après un échange de rites avec l’Immortel Tchen Yuan, San Ts’ang refuse les précieux fruits de l’arbre Gingseng. Pa Kiai et Souen Wou K’ong volent et mangent les fruits. Furieux d’être accusé Souen Wou K’ong abat l’Arbre Gingseng. Un grand combat s’ensuit et il faudra l’intervention de Kouan Yin pour assister à la résurrection de l’Arbre.

2ème Partie

Le triple meurtre et le châtiment de Souen Wou K’ong
Alors que Souen Wou K’ong est parti chercher de la nourriture, un monstre fantôme, dissimulé sous l’apparence d’une frêle jeune fille, vient pour capturer et dévorer San Ts’ang. Dès qu’il revient, Souen Wou K’ong reconnaît le monstre et le tue, mais le fantôme a le temps de s’échapper de l’enveloppe corporelle de la jeune fille. San Ts’ang qui n’a pas compris le danger, le punit puis lui pardonne. Le monstre revient sous la forme d’une vieille femme que Souen Wou K’ong abat également. La même situation recommence avec un vieillard mais cette fois le fantôme ne peut s’échapper. Abusé par Pa Kiai, San Ts’ang renvoie Souen Wou Kong qui retourne sur le Mont des Fleurs et des Fruits.

Tunique Jaune et la Princesse Jalousée des cents fleurs
À la sortie de la Montagne du Tigre Blanc, les trois voyageurs se retrouvent devant une forêt touffue. Pa Kiai part chercher du riz et finit par s’endormir à l’ombre d’un arbre. San Ts’ang envoie Cha Seng à sa recherche et reste seul, il est bientôt capturé par Tunique Jaune. Cha Seng retrouve Pa Kiai, ils partent chercher leur Maître et se retrouvent devant la Caverne du Clair de Lune. Ils combattent Tunique Jaune mais le combat finit sans vainqueur. Pa Kiai retourne chercher Souen Wou K’ong et le supplie de les aider. Même lui n’arrive pas à vaincre Tunique Jaune. Il demande l’aide de la Déesse Kouan Yin qui va soumettre et punir Tunique Jaune. Les quatre voyageurs repartent.

Le Tournoi Magique
San Ts’ang et ses disciples croisent un convoi de bonzes enchaînés, asservis par des Docteurs du Tao. Ils découvrent que le Roi honore Trois Immortels, Docteurs du Tao, qui ont su vaincre la sécheresse alors que les Bonzes n’y arrivaient pas. Depuis les bonzes sont maltraités et les Docteurs du Tao jouissent de tous les privilèges. Une nouvelle sécheresse arrivant, le Roi autorise un Tournoi entre les Trois Immortels et San Ts’ang. Souen Wou K’ong laisse son double sur place et va solliciter Fong Lei et Eul Lang qui maîtrisent le vent et les nuages, Lei Kong et Tien Mou qui apportent la foudre ainsi que les Roi-Dragons qui apportent la pluie. Il leurs demande de bloquer les prières de Force de Tigre, le premier Immortel. La pluie ne sera accordée que sur la demande de San Ts’ang. Les bonzes sont réhabilités et les voyageurs repartent.

Le Poisson d’Or
Le Maître et ses disciples arrivent devant le Fleuve de la Jonction du Ciel qui semble infranchissable. Les habitants du village voisin sont terrorisés par l’Esprit Li Kang qui exige chaque année le sacrifice d’enfants. Souen Wou K’ong et Pa Kiai vont se substituer aux enfants et combattre le monstre couvert d’écailles de poisson qui s’échappe. Grâce à la Déesse Kouan Yin le Poisson d’Or est capturé et le voyage reprend.

Le Royaume des Femmes
San Ts’ang et ses disciples arrivent dans un relai du Royaume des Femmes. La Grande Maîtresse du Royaume informe San Ts’ang que la Reine souhaite le prendre pour époux. Souen Wou K’ong lui conseille de faire semblant d’accepter. Ils vont au Palais des Cinq Phénix retrouver la Reine. Avant la cérémonie, un Monstre Femelle enlève San Ts’ang, il est poursuivi par les disciples jusqu’au Mont des Ennemis Pervers. Lors d’un premier combat le Monstre Femelle les pique et rentre dans sa caverne. Souen Wou K’ong et Pa Kiai souffrent violemment. Le deuxième combat est également un échec. Ils croisent une vieille dame qui est en fait la Déesse Kouan Yin. Elle leur indique que seul le Coq du Soleil pourra apaiser leurs douleurs et vaincre ce monstre qui est un scorpion transcendant. Les disciples attirent le Monstre Femelle hors de sa caverne et le Coq du Soleil le tue. Les voyageurs reprennent leur voyage.

3ème Partie

Le petit Temple du Fracas du Tonnerre
Devant un Temple, San Ts’ang pense être arrivé au Temple du Fracas du Tonnerre et n’écoute pas les avertissements de Souen Wou K’ong qui aperçoit des vapeurs maléfiques au-dessus du toit. Le Maître et ses disciples rentrent dans le Temple et se prosternent tous devant le faux Fou Tsou à l’exception de Souen Wou K’ong qui se précipite pour tuer le monstre déguisé, mais une cloche d’or tombe de l’espace et l’emprisonne. Pa Kiai, Cha Seng et San Ts’ang sont fait prisonniers. Souen Wou Kon’g convoque les Esprits et reçoit l’aide des Vingt-huit Constellations qui soulèvent la cloche. Il se libère, brise la cloche et va tuer le monstre. San Ts’ang Pa Kiai et Cha Seng le remercient puis ils repartent chercher les Livres.

Le vol des armes précieuses
Les voyageurs arrivent dans l’État de La Fleur de Jade. Pensant que ce sont des monstres, les trois jeunes princes défient les disciples et devant la puissance de leurs armes demandent à devenir leurs élèves. Après l’apprentissage il est décidé de faire forger des copies plus légères de ces trois armes pour les leur laisser. Les armes sont volées par le monstre Lion Jaune pendant la nuit. Les trois disciples vont à la Caverne Gueule de Tigre, Souen Wou K’ong, déguisé, récupère les armes puis ils combatent Lion Jaune qui s’enfuit. Le Vénérable T’ai Yi aide les disciples à capturer le Lion à Neuf Têtes qui était venu épauler Lion Jaune. Le Roi et les Trois Princes remercient le Maître et ses disciples qui reprennent leur voyage.

L’Arrivée au Temple du Fracas du Tonnerre et l’Obtention des Livres
Arrivés devant le fleuve, dernier obstacle avant le Temple du Fracas du Tonnerre, San Ts’ang s’aperçoit que la barque que lui propose le Passeur est sans fond. Souen Wou K’ong pousse son Maître dans la barque, les trois disciples se cramponnent. Alors que le Passeur enfonce ses rames dans l’eau, un cadavre glisse le long de la barque. Souen Wou K’ong explique que c’est le cadavre du Maître qui s’est libéré de son enveloppe charnelle, tous applaudissent. Les voyageurs arrivent enfin au Palais de la Grande Bravoure et se prosternent devant Fou Tsou, San Ts’ang lui remet les passeports. Ngo Nan et Kia Ye leurs donnent les Livres. Le Maître et ses disciples remercient et quittent le Temple. Kouan Yin constate que les voyageurs doivent encore subir une dernière épreuve, elle envoie le Vénérable Pai Yong pour récupérer les Livres qui tombent sur le sol lors de sa tentative. Les disciples découvrent que ce sont des Livres blancs, sans aucune écriture, car la Vérité est dans leur voyage. Les voyageurs retournent précipitamment au Temple de la Bravoure et demandent d’autres Livres, certes moins purs que les Livres Blancs, mais attendus. Ils remercient et repartent en volant. Le vent qui les soulevait est stoppé et ils tombent au bord d’une rivière. Ils sont attaqués par les Fantômes de l’Esprit Femelle qui essayent de voler les Livres. Les monstres sont vaincus mais la dernière page du dernier livre reste collée illisible sur un rocher. Le retour des Voyageurs à Tch’ang Ngan et leur admission au Paradis d’Occident. Les voyageurs arrivent Tch’ang Ngan et remettent les Livres à l’Empereur. Ils retournent auprès de Fou Tsou, San Ts’ang et Souen Wou K’ong, libéré de son cercle d’or, sont élevés au plus haut degré de la Sainteté.

Orchestration

Durée : 85 minutes - Partition écrite en sons réels

Nomenclature
3 Flûtes (2ème aussi Piccolo, 3ème aussi Flûte en sol)
2 Hautbois
Cor anglais
2 Clarinettes (2ème aussi Clarinette en mi bémol)
Clarinette basse
2 Bassons
Contrebasson (aussi 3ème Basson)
4 Cors
3 Trompettes
3 Trombones (3ème Trombone basse)
Tuba
2 Harpes
Célesta
1 Timbalier
5 Percussionistes (voir détail)
Violons I (14)
Violons II (12)
Altos (10)
Violoncelles (8)
Contrebasses (6 dont 4 à 5 cordes)
Percussions
Timbales
2 jeux (5 Timbales/4 Timbales)
Vibraphone (sans moteur)
Xylophone
Marimba
3 Cymbales suspendues (aiguë/médium/grave)
Cymbales frappées
3 Toms (aigu-médium-grave)
Caisse-Claire
Cymbales antiques – Crotales
Jeu de cloches tubulaires
Grosse Caisse
Vibraslap
Blocs Chinois
Glockenspiel
2 Triangles
2 Tam-Tams (très larges donc très graves)
4 Gongs
Fouet
Claves
Wood-Block
Cabasse
Machine à vent
Géophone

Le making of

Vidéo Complète (37'27) VOIR LA VIDÉO

Les Dessins

Le manuscrit (extrait)

L'enregistrement


Hungarian Symphony orchestra Budapest
Direction Laurent Petitgirard
Enregistré les 20, 21 et 23 octobre 2021 à Budapest
Directeur artistique Paul Rouger
Ingéniteur du son et montage Istvan Matok
Producteur exécutif Christian May

Part 1
Part 2
Part 3